05 59 25 65 39

Kiné périnéale

Rééducation pré et post natale mais pas seuleument… 

Pourquoi faire de la kinésithérapie périnéale? 

Le périnée est constitué d’un ensemble de muscles qui forment le plancher pelvien. Incontinence urinaire (fuites), hyper-activité vésicale, douleurs pelviennes sont des pathologies que je suis habituée de soigner. Il est faux de penser qu’il n’y a rien à faire, et qu’il faut s’habituer à « vivre avec ». Bien au contraire, la rééducation périnéale va vous permettre de « vivre sans » en retonifiant ces muscles fragilisés.

 

 

A tous les stades de la grossesse

Avant

Certains sports (course à pieds, trampoline, certains cours de fitness) fragilisent le périnée par des contraintes fréquentes et régulières, tout comme l’obésité ou chez les personnes dont le travail impose de soulever régulièrement des charges lourdes. Une mauvaise posture (hyperlordose), une mauvaise sangle abdominale (transverse faible) sont là aussi des facteurs de risque.

Pendant

Au fur et à mesure que les mois passent, le corps de la femme ne cesse de changer : le centre de gravité se déplace, le fœtus se développe et donc le ventre grossit, le poids augmente progressivement, la démarche et les gestes du quotidien changent. La grossesse n’est pas une maladie, mais elle est souvent source de douleurs : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, sciatiques, problèmes circulatoires… Pour vivre pleinement sa grossesse, autant la vivre le mieux possible.

Après

Bébé est enfin arrivé. On a parfois du mal à s’organiser avec ce petit être qui nous prend tant de temps, mais il est important de s’occuper de soi. Une rééducation périnéale est importante, tout comme une rééducation abdominale adaptée avant de reprendre progressivement ses activités physiques, et d’aider à soulager des douleurs dues à des mauvaises positions, le port du bébé…

Questions fréquentes

Peut-on faire de la kiné enceinte ?

Bien sûr, certaines techniques seront à éviter. Il ne faut pas oublier que les hormones de la grossesse augmentent la laxité. Pour autant, les douleurs suite aux changements progressifs de la posture sont réelles, tout comme les problèmes circulatoires, et fort heureusement nous avons le droit et la capacité de les soulager.

L’incontinence est-elle une conséquence systématique à une grossesse ?

Non, certaines femmes ne se plaignent pas particulièrement d’incontinence en post partum, alors que pour d’autres cela a commencé bien avant l’accouchement. Il ne faut pas oublier que le changement hormonal de la grossesse et de l’allaitement a tendance à diminuer le tonus musculaire. Il y a aussi certaines femmes nullipares, c’est-à-dire n’ayant pas eu d’enfant, et qui souffrent d’incontinence urinaire. Il y a en effet d’autres facteurs de risque : certains sports, l’obésité, le port régulier de charges.

Faut-il faire une rééducation même après une césarienne ?

Oui, il est conseillé de le faire dans tous les cas. Un bilan correctement fait en début de séance permettra de déterminer la qualité du périnée, et le nombre de séances à prévoir. Quel que soit le type d’accouchement, le périnée a dû subir pendant 9 mois la prise de poids, le changement hormonal, la modification de la posture, l’appui du bébé, les premières contractions… Tout cela a donc fatigué le périnée.

Peut-on commencer sa rééducation même si on allaite ?

Oui bien sûr, l’allaitement n’est pas une contre-indication à la rééducation périnéale.

Les femmes sont-elles les seules à souffrir d’incontinence ?

Non, cela arrive aussi chez les enfants. Chez les hommes cela survient suite à une opération de la prostate.

Contact

 

05 59 25 65 39

06 37 83 69 67

Pôle santé de Tarnos

3 boulevard Jacques Duclos

40220 Tarnos

info@julie-estienne.com